Alan9.fr

Communication opérationnelle et production tous supports

21 janvier 2020
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Ciblé famille !

Le client roi ? Pas toujours !
Il suffit de voir le regard du restaurateur, quand vous débarquez trempé jusqu’aux os, revêtu de votre tenue de travailleur ou même accompagnés de grosses valises ! Pour contrer cette attitude, Mc Donald’s décline depuis plusieurs années son slogan « venez comme vous êtes », invitant le consommateur à fréquenter le fast food sans scrupules !

Dans le même esprit, cette campagene de TBWA, qui accompagne la marque depuis des années, va encore plus loin s’sressant cette fois aux familles avec enfants !

Parce qu’il faut le dire, ces petits bouts qui courent partout, qui touchent à tout et qui mangent n’importe comment, ne sont pas les bienvenus partout non plus !

Pour réaffirmer que chez Mc Do c’est différent, cette campagne déclinée à travers 4 visuels, photographiés par Maud Rémy-Lonvis, montre combien leurs restaurants sont conçus pour accueillir des familles : les célébres arches restent intouchées et intouchables, au milieu d’univers transgressifs et enfantins, avec un tampon « Family Proof » qui vient sceller le postulat !

Une manière de faire passer le message que chez mc Do, c’est différent, que l’on peut y passer la journée, jouer et manger comme on veut, que c’est une véritable destination loisirs qui rime avec liberté, pour les familles !

source : https://www.tbwa-paris.com

10 décembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Directionnel & Fast Food… suite !

Décidément, les panneaux directionnels inspirent les enseignes de fast food, ou du moins leurs agences !

Aprés Burger King, qui « détourne » les panneaux directionnels pour mettre en avant son service de livraison, via Deliveroo, là où il n’est pas présent (voir ici), c’est au tour de Mac Do d’utiliser ce média une nouvelle fois !

Avec l’agence TBWA, McDonald’s montre la voie avec sa nouvelle campagne directionnelle, qui met en scène ses frites iconiques.

Reprenant les codes de la marque utilisés à maintes reprises : l’aplat de couleur et le dessin simplifié des produits , le fameux cornet de frites se décline ici, en indication de direction pour trouver le prochain resto !

Que le restaurant se trouve, à gauche, à droite, aprés le rond-point, ce sont les frites qui vous indiquent la voie : 8 directions et couleurs sont proposées pour permettre de réaliser 64 combinaisons différentes et ainsi répondre à tous les cas de figures !

C’est clair, cela change un peu des traditionnels panneaux composés d’un logo et d’une flèche, mais une fois de plus cela démontre la capacité des marques a imposer leur style !

source : https://www.tbwa-paris.com

2 décembre 2019
de DELANNOY Thierry
Un commentaire

BURGER KING détourne les panneaux de signalisation!

Ces panneaux 4×3, qui sillonnent nos routes sont bien utiles pour nous indiquer les directions. Ils sont aussi un bon support de communication qui ravit les enseignes de Fast food !

Aprés Mac Do, qui avait utilisé les morceaux de son logo pour les transformer en indications directionnelles, c’est au tour de Burger king de détourner leur utilisation, pour attirer notre attention !

Les prés de 350 restaurants Burger King ne permettent pas à la marque de couvrir l’ensemble de notre territoire national. Un inconvénient ? Non ! l’occasion pour la marque de s’amuser de la situation au travers d’une campagne pilotée par l’agence Buzzman.

De faux panneaux directionnels donnent aux passants des indications qui n’amènent pas à un restaurant Burger King, puisqu’il n’y en a pas à proximité !

Mais l’occasion pour la marque de mettre en avant sa collaboration avec Deliveroo, indiquant ainsi aux fans de Burger, qu’ils peuvent être livrés directement de leur mets favori !

Une campagne qui prend le contre pied de l’usage premier de ces panneaux!

source : BUZZMAN.

25 novembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Thanksgiving : tout un art !

Mondrian

Cette fête américaine, un peu arrivée chez nous par l’écho du Black Friday qui lui est associé, est surtout célèbre par son menu emblématique : la fameuse dinde de Thanksgiving !

Magritte
Pollock

L’artiste Hannah Rohstein, définie comme le porte parole artistique des millenials, a réinterprété ce fameux plat à la manière d’artistes célèbres, au travers de 2 séries appelées : Thanksgiving Special.

Seurat
Van Gogh

Tous les ingrédients, de la dinde au mais, de la purée de pommes de terre à la sauce aux airelles en passant par les légumes sont utilisés comme matière première pour créer des « tableaux » à la manière de !

Picasso
Dali

Pointillisme, Impressionnisme, Surréalisme, Art abstrait, Cubisme, Symbolisme, aucun courant n’a été oublié.

Warhol
Klimt

Le moyen de faire connaitre, à la nouvelle génération qui la suit, des artistes vers lesquels les millenials ne se seraient peut-être jamais tournés.

Haring

A l’époque où cette cible s’emploie à photographier sa propre assiette pour la partager sur les réseaux sociaux, Hannah Rohstein joue ici avec les codes qui leur sont familiers.

Christo

12 novembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

EIKO OJALA : le minimalisme au service des causes !

Eiko Ojala est un artiste et illustrateur Estonien réputé , qui partage son temps entre l’Estonie et a Nouvelle Zélande. Il aime par dessus tout épurer les formes et travailler le détail de l’ombre et de la lumière.

Son approche minimaliste met en avant d’impressionnants effets de matière : du cuir, du tissu et surtout du papier. Ses illustrations associent originalité graphique, minimalisme et intelligence de situation.

Collaborant avec de nombreux journaux et magazine, il est passé maitre dans l’illustration des phénomènes de société, comme les changements climatiques, la difficulté à communiquer, les inégalités, la violence des armes,…avec une justesse qui impose le respect.

Retrouvez toutes ses illustrations sur : http://ploom.tv/

5 novembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Une référence, bien avant PANTONE!

En 1692, l’artiste A. Boogert a entrepris d’écrire un livre en néerlandais sur le mélange des aquarelles.

Commençant le livre par quelques explications sur l’utilisation de la couleur dans la peinture, il a poursuivi en expliquant comment créer certaines teintes et changer le ton en ajoutant une, deux ou trois doses d’eau. La formule semble assez simple, mais le produit final est presque inimaginable dans ses nuances et son ampleur.

Avec près de 800 pages entièrement manuscrites et peintes, le « Traité des couleurs » est probablement le guide le plus complet de la peinture et de la couleur de son époque.

Selon l’historien du livre médiéval Erik Kwakkel qui a traduit une partie de l’introduction, le livre en couleur était destiné à servir de guide pédagogique. L’ironie, c’est qu’il n’y avait qu’une seule copie qui n’a probablement été vue que par très peu d’yeux.

Il est difficile de ne pas comparer les centaines de pages de couleurs à son équivalent contemporain, le Pantone Color Guide, qui ne sera publié pour la première fois qu’en 1963, soit 271 ans après ce chef d’œuvre.

L’ensemble du livre, actuellement conservé à la Bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence est consultable en haute résolution ici.

Source : https://www.thisiscolossal.com/2014/05/color-book/

31 octobre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

C’est de saison !

Fin octobre, avec ses défilés d’enfants déguisés en Dracula et autres sorcières, annonce le début novembre et sa fête des morts ! Ce sujet a inspiré une réaction toute aussi utile qu’artistique dans un quartier de Mexico.

Dans le quartier de Santa Cecilia de Tlahuac, 2 squelettes sont apparus, semblant sortir des nids de poules qui colonisent les rues de la région, à l’approche du jour des morts.

Contestation contre l’état dégradé des routes ou célébration de la fête des morts, chacun s’est posé la question !

A l’origine de cette manifestation artistique, toute une famille du coin, la famille Medina Jaen, qui a fabriqué les squelettes surdimensionnés et les a placés au niveau des dégradations, ajoutant des piles de gravats prélevés dans la rue, pour rendre la scène plus réaliste !

Toute la famille a contribué à la réalisation de ses squelettes, pour perpétuer une tradition mexicaine et décorer le quartier pour les fêtes.

Ces crânes racontent ainsi l’histoire des traditions ancestrales mais soulignent par la même occasion, l’état de délabrement des rues, qui, à cause de la pluie et de la négligence de l’état, sont remplies de trous, qui pourraient bien à l’occasion envoyer l’un ou l’autre vers l’au-delà.

Ces sculptures resteront sur place jusqu’au 3 novembre et avec elles d’autres sculptures du collectif indien Yacoalli.

source : 2 squelettes surgissent dans les nids de poules

29 octobre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Rus Khasanov : les typos comme vous ne les avez jamais vues !

Le travail du graphiste, artiste et photographe Rus Khasanov est guidé par la devise « La beauté est partout » qu’il exprime dans des vidéos, des typographies et des illustrations, la capacité d’exprimer des émotions fortes à travers l’art visuel, l’expérimentation et l’improvisation jouant un rôle central dans son processus créatif.

Au cœur du travail de Ruslan se trouve le désir de montrer la synergie entre l’art, la science et le design, que ces disciplines ne sont pas séparées mais peuvent être traitées dans un travail avec un enrichissement mutuel.

Et ce que l’on peut dire, c’est que son processus artistique n’est pas ordinaire.

Pour la création de ses typos, les caractères sont des motifs émergeant d’éléments généralement chaotiques et sans forme : poussière, lumière, liquide, colonies de bactéries mais aussi pixel d’écran d’ordinateur,…