Alan9.fr

Communication opérationnelle et production tous supports

15 octobre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Le carrelage comme matière première !

Si vous pensez que le destin du carrelage est de passer du magasin de bricolage aux murs ou sols de votre salle de bains ou de votre cuisine, détrompez-vous ! Zhanna Kadyrova, cette artiste ukrainienne, née en 1981, en a fait son matériau artistique de prédilection.

Le choix de ce matériau a, au départ, été motivé par le nom de l’expo « tile. Plumbing » qui ne vit jamais le jour, mais qui donna l’occasion à Zhanna Kadyrova de découvrir le matériau qui deviendra iconique pour son travail.

Sa première sculpture figurative, transforme littéralement le sujet de la sculpture en sa matière : le plombier/carreleur est fait de la matière dont il se sert. Transformant cette première œuvre faite de carrelage en une vraie réflexion sur notre rapport au travail : « nous sommes notre travail ! »

Influencée par la tradition soviétique qui consistait à embellir les espaces publics à l’aide de mosaïque de carrelage, elle a réinterprété les objets du quotidien, qui reçoivent peu d’attention, en sculptures monumentales.

Lors d’un voyage à Sao Paulo, sa fascination pour le carrelage a été confirmée au regard des décors muraux de céramique colorée, qui recouvrent les façades des magasins, cafés, habitations et administrations.

De là, sont nés de nouveaux projets, autour du recyclage : Second Hand s’est alors décliné d’abord au Brésil, puis en Ukraine. Réutilisant d’anciens carreaux, l’artiste a créé des objets insolites, tels que des robes, jupes,…positionnés dans le décor qui les a inspirés !

Une belle manière de réinterpréter une matière qui a subi les outrages du temps.

Source : https://www.kadyrova.com/project-en

8 octobre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

L’art du trompe l’oeil !

Né en Espagne en 1977, Péjac est un artiste aux multiples talents, mais surtout et avant tout, un virtuose du trompe l’œil !

Issu d’une formation académique, Péjac prend rapidement les chemins de traverse, pour exposer ses œuvres à la vue du plus grand nombre. Il joue avec les éléments architecturaux, pour écrire une véritable poésie urbaine.

New order 2013

Mais en dehors de cette vision très street art de ses talents, Péjac s’exerce également au trompe l’œil à travers des projets plus petits, sublimant chaque fois le support dont il fait sortir son œuvre.

Donnez lui une page de vieux cahier quadrillé et il vous fera découvrir un arbre qui s’en détache ou un manifestant prés à vous lancer son pavé de papier !

Un panneau de bois brut prend sous son pinceau des airs de terrains vagues où se perdent des enfants esseulés, de gouffres sombres ou d’enchevêtrements de matière.

SOS – 2017
Hidden
Trench – 2017

Quelques coups de crayons transforment une page blanche en scènes surréalistes tandis que le revers d’une enveloppe accueille le déhanché d’un funambule, un peu clown !

Desire – 2013
Tsunami – 2016
Love letter – 2018

Quelle magie dégagée de ces dessins souvent monochromes, dont la simplicité du traitement n’a d’égal que la sophistication de l’œuvre !

Retrouvez plus d’œuvres de Péjac
sur https://www.pejac.es/
Instagram ou Facebook.

1 octobre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Un art révélé par la lumière !

Daku, un street artiste indien, dont on en connait pas la véritable identité, ponctue depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, les villes indiennes de ses graffitis.

Commençant par tagger son propre nom sur les rues de Mumbai et du sud de Delhi, il s’est rapidement fait remarquer par ses différentes prises de position : opposition à l’autorité policière, réaction à la hausse des prix,…

Plus qu’avec les images, c’est avec les mots qu’ils aiment jouer ! Comme pour ce projet éphémère, installé dans les rues de Panijm (capitale de l’état indien Goa).

Située le long de la route du 31 Janvier, des lettres posées sur une résille dessinent des mots sur le sol.

La lumière du soleil traversant cette résille, projette les ombres de lettres qui déclinent toutes les notions du temps : « les choses prennent du temps », « le temps nous joue des tours », Le temps est le plus long chemin entre 2 endroits »,…

Un spectacle changeant avec la lumière du soleil, qui a de quoi interpeller et faire réfléchir le passant.

Retrouvez plus de projets de l’artiste sur Instagram

Source : https://www.thisiscolossal.com/2019/01/theory-of-time-by-daku/

24 septembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Le nouveau monde LEGO

La sortie d’une nouvelle campagne de pub internationale, réalisée par l’agence parisienne BETC pour la célèbre marque de briques de construction est une bonne occasion de revenir sur une histoire peu ordinaire !

Devise qui traduit le « seul le meilleur est bon » qui anime l’entreprise depuis ses débuts.

L’aventure de l’entreprise démarre bien avant la première brique !
C’est en 1932, qu’ Ole Kirk Christiansen, un menuisier danois dont les affaires peinent un peu, décide de créer des jouets en bois pour subvenir aux besoins de ses 4 enfants, qu’il élève seul après le décès de leur mère !

Un des premiers jouets développés par la marque

Malgré une qualité reconnue, l’entreprise de Billund, peine à décoller.
Ole Kirk se dit alors qu’il lui faut, pour être reconnu, un nom de marque court et reconnaissable! C’est comme ça qu’en 1934 LEGO nait de la contraction de « leg godt » (qui signifie en danois : bien jouer).
Si le logo a bien évolué dans son histoire, ce nom, qui signifie également en latin « j’assemble » était tout trouvé, pour l’activité qui allait devenir celle de cette entreprise !

La conjonction d’un incendie qui détruisit l’atelier et la découverte d’une machine fabriquant des briques plastiques lors d’un salon, a donné l’idée dés 1952 à Christiansen, épaulé par son fils Godtfred, de se lancer dans des premiers kits de construction en briques plastiques !

Mais la brique de l’époque n’est pas satisfaisante, Ole Kirk travaille sur un modèle, qui s’imbrique parfaitement et permet ainsi aux enfants de laisser libre court à leur imagination. Cette brique de 1958 est toujours compatible avec celles d’aujourd’hui !
La même année Godtfred met au point un « système » complet, où toutes les briques peuvent s’emboiter, c’est le début du sucés. Succès que son père ne connaitra pas, puisqu’il décède la même année.

Lire la suite →

17 septembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Le monde enchanté de Kristina Makeeva !

Alliant un talent pour Photoshop à une imagination débordante, la photographe et « magicienne moscovite » Kristina Makeeva crée des représentations oniriques dignes d’un conte de fées.

Lorsqu’elle ne capte pas la magie de Moscou à Noël ou qu’elle ne met pas en scène les décors de son environnement, Makeeva utilise ses talents de monteur numérique pour produire des photographies enchanteresses et surréalistes.

Lire la suite →

10 septembre 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

COSTA : L’ART DE RECYCLER!

Si au hasard d’une balade en Périgord, au détour d’un chemin sinueux, vous tombez nez à nez avec un grand hangar noir, sorti de nulle part, devant lequel trône une sculpture monumentale bleue, ne passez pas votre chemin !

Derrière les hautes vitres de l’entrée, vous découvrirez un atelier habité par un artiste qui fait la fierté de la région : COSTA.
Fernando Costa, fils d’immigrés portugais, est né tout prés d’ici, à Sarlat en décembre 1970. Sixième enfant d’une fratrie de 7, il a été élevé dans la valeur travail par une mère femme de ménage et un père maçon et tailleur de pierre qui réalisait des sculptures en dilettante.

De hôtellerie à l’art !

Si son goût pour l’art s’est révélè très tôt, il n’était pas du goût de son père, qui souhaitait que ses enfants aient un vrai métier ! C’est donc tout naturellement que Fernando suit la trace de ses frères restaurateurs, se forme à l’école hôtelière de Périgueux, devient steward à bord du célèbre Queen Elisabeth 2 de 1991 à 1993 puis rejoint Trust Forte House, première chaine mondiale de palaces jusqu’en 1997, où il décide de tout plaquer !

Jamais pendant ce temps, l’admirateur de César, dont les compressions sont restées sources d’inspiration, n’a abandonné l’envie de créer ses propres sculptures !
Sans se poser de questions sur ses aptitudes ni son avenir, il a foncé alors qu’il ne savait même pas souder. C’est la rencontre avec René Peyrodes, qui l’a accueilli dans son atelier de Ferronnerie à Souillac, qui lui a permis de réaliser son rêve de sculpture !
6 mois plus tard, il commençait ses premières œuvres, dans un atelier prêté par son formateur !

Lire la suite →

9 juillet 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

K-narf immortalise les travailleurs japonais !

Dans la culture japonaise, les gens partagent un profond respect pour tous les métiers et les travailleurs qui les occupent. A tel point qu’ils ont même un terme unique pour décrire un travailleur acharné – « Hatarakimono ».

A Gardener
Pastry Shop Staff

L’artiste français d’origine tokyoïte Frank Le Petit, surnommé K-Narf (Frank à l’envers), rend hommage à ceux qui ont fait de ce pays asiatique l’un des plus grands au monde. Il tente de préserver les idéaux de l’éthique du travail à la japonaise en images avant qu’elle ne disparaisse dans le monde moderne.

Jinrikisha Man
An Udon Restaurant Owner Chef
Lire la suite →

11 juin 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

KIKI FERNANDES capture le Petit Prince.

Kiki Fernandes est une photographe brésilienne talentueuse dont les portraits de jeunes femmes et de femmes enceintes sont étonnants par leur beauté et leur intensité.

Mais c’est un projet très différent décrit ci dessous : des photos poétiques de scènes du classique « Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry » , construit en LEGO.

Lire la suite →

4 juin 2019
de DELANNOY Thierry
0 Commentaires

Pulco : la vérité citron !

A l’heure où le consommateur a repris le contrôle de sa vie et de son alimentation, pas facile pour une marque de se positionner sans être scrutée de prés : teneur en sucre, tracabilité,… Une seule réponse : la transparence !

Fort de ce constat, Pulco a confié à l’agence TBWA (qui accompagne avec brio McDo depuis plusieurs années) la nouvelle campagne pub. Nouvelle ambition, nouvelle plateforme de marque, nouveau territoire, TBWA a choisi de recentrer Pulco sur son principal ingrédient : le citron !

Des visuels simples, dont la vedette est le citron, mettent chacun en avant, un des ingrédients entrant dans la composition de la fameuse boisson : du citron, de l’eau de source et un peu de sucre

L’occasion de repositionner ainsi Pulco, comme la marque de boissons citron désaltérantes, qui fait du bien parce qu’elle n’a rien à cacher !

Vous avez peut-être croisé la campagne presse qui a débuté fin mars, il faudra, par contre attendre juillet pour la campagne d’affichage.